Un maître, un dojo! Alain Peyrache à l'INSEP (Paris, Bois de Vincennes) les 16 et 17 juin 2018.



Pour la première fois, un maître français dirigera un stage international d'Aïkido à l'Institut National du Sport, de l'Expertise et de la Performance (INSEP), les 16 et 17 juin prochains. L'INSEP qui abrite habituellement en ses murs plus de 50% des médaillés olympiques de notre pays, nous fait l'extrême amabilité, en guise de reconnaissance de son talent, d'accueillir Alain Peyrache. Ce stage est ouvert à tout pratiquant d'art martial disposant d'une licence en cours de validité.

Mais, que ce soit clair une bonne fois pour toute: l'Aïkido n'est pas un sport!

Morihei Ueshiba, fondateur de l'Aïkido, nous a légué un enseignement suffisamment riche pour s'en convaincre. J'en veux pour preuves ces quelques citations prises au hasard et lui appartenant :

"En Aïkido, il n'y a pas de fin. La voie (do) est sans limite, c'est une fontaine inépuisable."

"L'aïkido n'est pas un sport... le sport c'est la dualité... l'aïkido est l'inverse d'un sport."

"Le but de l'aïkido n'est pas de corriger les autres, mais de se corriger soi même."

Et je pourrais en citer bien plus, toutes aussi pertinentes les unes que les autres! Mais ce n'est pas le propos.

A l'heure où l'Aïkido fédéral français se plaint de son inefficacité martiale et de l'érosion de ses effectifs, Alain Peyrache, son école EPA-ISTA (Europe Promotion Aïkido - International School of Traditional Aïkido) et les dojos qui y adhèrent voient le nombre de leurs élèves augmenter d'année en année. Pourquoi, me direz-vous, cet état de fait?

Si je voulais faire simple, je vous répondrais facilement qu'Alain Peyrache est le meilleur. Ce faisant, je me tromperais et me ridiculiserais complètement. Non pas qu'il ne mériterait pas ce superlatif qui, dans nos sociétés vouant un culte absurde et imbécile aux meilleurs, a surtout le don de couper court à toute discussion et construction du jugement (Rappelons, pour la petite histoire, qu'il fût en 1984 un des tout premiers 6ème dan français, et sûrement l'un des plus jeunes, diplômés par l'Aïkikaï et Nobuyoshi Tamura.) Mais parce que cela n'a jamais été sa recherche.

Vouloir être le meilleur relève d'une démarche intellectuelle particulière. Cela induit de vouloir prendre la place de celui vous empêchant d'être le meilleur. Quitte pour cela, quelques fois ou en permanence, à renier tous vos engagements. Or, et pour autant que je sache et le connaisse, Alain Peyrache n'a jamais eu d'autre recherche que de vouloir s'améliorer. C'est à dire être meilleur que ce qu'il était hier et moins bien que ce qu'il sera demain. Ce qui s'inscrit dans une approche morale et mentale totalement différente. Et ce sont sa cohérence et son talent qui font qu'il est l'un des rares à l'heure actuelle à respecter pleinement les principes de l'Aïkido et à en démontrer l'efficacité.

Si vous voulez découvrir ce qu'est contrôler le centre, être le centre du mouvement, guider la force de l'adversaire sans jamais s'y opposer et la retourner contre lui-même, créer du vide et du déséquilibre, n'utiliser que son ki au lieu de sa force musculaire, combattre sans combattre, alors participez au stage organisé par le dojo Aïkido Vincennes les 16 et 17 juin prochains à l'INSEP, Paris 12ème, Bois de Vincennes.

#Aïkidotraditionnel #AlainPeyrache #Aïkido #Stages #AïkidoVincennes #Vincennes #Artmartial #CyrilleVagney

24 vues0 commentaire