• Alexis Geider

Introduction au Takemusu Aïki - Le néant dans l'Aïkido

Une introduction au Takemusu Aïki

Le néant dans l’Aïkido par Morihei Ueshiba ;





« Watashi ga iu mu towa kyomu de wa arimasen. Kono yo wa kono mu yori no seicho de arimasu. »

Ce que j’appelle néant n’est pas la vacuité. C’est l’indistinction des choses de ce monde dans la lumière de l’origine première »).

Ueshiba Morihei, Takemusu Aïki, Vol. 1


Le Takemusu Aïki est un ensemble de textes et de poèmes rédigés par le fondateur de l’Aïkido, Morihei Ueshiba, ou retranscrits par ses élèves lors de ses conférences. Traduit en français en 2006, il est désormais possible de le trouver en trois volumes qui s’attachent à retracer la philosophie et le raisonnement de Ueshiba dans le cadre de ses recherches sur le budo. Le Takemusu Aïki se donne donc à lire comme un corpus hétérogène où Ueshiba raisonne par métaphores ou en s’appuyant sur des principes bouddhistes et des récits du Kojiki, le recueil des divinités japonaises.

Tout au long de son œuvre, Ueshiba s’efforce d’expliquer en quoi l’Aïkido est un art martial ainsi qu’un art du vide. Il explique notamment : « Ce que j’appelle néant n’est pas la vacuité. C’est l’indistinction des choses de ce monde dans la lumière de l’origine première ». Le terme employé par Ueshiba pour désigner le néant est kyomu, un mot qui traduit une notion reposant sur les principes bouddhistes de néant et de non-séparation. Cette notion est essentielle pour comprendre l’Aïkido : si le néant est ici compris comme une absence ou une négation de l’être, alors il reposerait sur une binarité être/non-être et impliquerait que le pratiquant soit confronté au paradoxe d’une binarité duelle (-1/+1). Le néant tel que le nomme Ueshiba serait lui à comprendre comme un zéro (0), comme un tout indivisible et indistinct.


Pour appréhender pleinement ce qu’est le Néant, il faut alors se référer au principe du Kototama bouddhiste : le verbe créateur. A l’origine du monde est le néant. Et l’homme ne se développe pas en opposition au néant mais dans le prolongement de ce dernier. Le monde est Un, il est un tout homogène et indistinct. L’homme se développe et se crée par la parole. L’action créatrice humaine est de parler et donc de nommer les choses. L’individu nomme les objets et les êtres qui l’entourent. Il les conceptualise. Il s’en distingue et les distingue entre eux par la parole : « ceci est un arbre, ceci est un homme, ceci est un collègue et il n’est pas moi ». La parole est dès lors créatrice d’individualité. Elle confirme l’individu comme sujet pensant, comme entité distincte de son environnement. Mais l’homme n’est pas un premier matin du monde : ce qui est était déjà avant lui, avant qu’il ne le nomme. Ce faisant, l’individu donne, par le biais de la conceptualisation, une existence et une valeur particulière aux choses qui l’entourent. Ainsi, le néant (kyomu) n’est pas la vacuité, mais bien l’indifférenciation, la non-séparation des choses de ce monde avant que l’homme ne les nomme. On comprend dès lors que le néant n’est pas un concept passé, mais qu’il est atemporel et aspatial, qu’il existe en parallèle du quotidien nommé et normé de chacun.


Dès lors, il nous faut interroger la valeur du néant dans l’Aïkido : en quoi l’art martial de Ueshiba est-il un art du vide ?


Le meilleur exemple de cela est la technique d’Aïkido. Nombre de professeurs expliquent que l’Aïkido n’est pas un catalogue de techniques ou de gestes décousus. C’est pour cela que on dit que ikkyo est similaire à sankyo ou ushiro. Car tous ces gestes reposent sur des principes similaires. Le geste seul, la technique, n’a pas de sens martial : ce qui se passe sur un tatami dans un contexte particulier, encadré, face à un adversaire donné, n’a de sens que dans le cadre du tatami et ne sera jamais similaire à ce qui se passe dans la rue. Faire de l’Aïkido, ce n’est pas mémoriser des gestes que l’on sort de leur contexte ou de leur réflexion, mais appliquer des principes universels et martialement logiques. Savoir préserver sa distance, garder le pied sous la main, avoir une bonne posture, guider la force et garder le contrôle du centre : c’est cela l’Aïkido.


Chaque pratiquant est unique. Chaque situation est unique. C’est pour cela qu’on ne peut évaluer le geste seul, et c’est pour cela que Ueshiba interdit clairement dans son Takemusu Aïki : « il ne peut y avoir de compétition en Aïkido ». C’est ce qui fait que l’Aïkido est un art martial et non un sport de combat, car le combat comme l’art ne sont pas quantifiables en termes qualitatifs. Il est insensé d’évaluer un pratiquant sur le nombre de techniques et de gestes qu’il connait afin de déterminer s’il est meilleur qu’un autre : ce serait le déconnecter de toute logique artistique et martiale en réduisant le combat et l’Aïkido lui-même à un geste décousu. N’est-il pas finalement plus logique de prolonger le principe de kototama, de verbe créateur, en assimilant l’Aïkido à une langue étrangère ? Lorsque l’on apprend une nouvelle langue, on n’apprend pas des phrases toutes faites que l’on s’entraine à répéter seul devant son miroir. On apprend des principes qui permettent de jouer et de s’exprimer avec la langue.


De la même manière, l’Aïkido est un tout, et chaque pratiquant doit dès lors apprendre à bouger en harmonie et à suivre la force de son partenaire, pour ne faire qu’un avec lui. Apprendre à pratiquer ce nouveau langage sans essayer de le décomposer en petits bouts vides de sens.

Aïkido à Vincennes, Saint-Mandé, Montreuil, Fontenay-sous-Bois, Nogent-sur-Marne, Charenton-le-Pont, Joinville-le-Pont, Maisons-Alfort, Saint-Maurice

Dojo Aïkido Paris Vincennes Fort Neuf Logo Ho Tou
Dojo Traditionnel Club Association Aïkido Paris Vincnnes Fort Neuf Idéogammes
Club Sportif et Artistique du Fort Neuf de Vincennes Logo

Adultes (à partir de 15 ans):

Lundi 20.30 - 22.00 (Carreau du Temple)

Mardi 20.00 - 22.00 (Fort Neuf de Vincennes)

Mercredi 18.00 - 19.30 (Fort Neuf de Vincennes)

Jeudi 19.00 - 20.30 (Carreau du Temple)

Vendredi 20.00 - 22.00 (Fort Neuf Vincennes)

Samedi 15.00 - 17.00 (Carreau du Temple)

Adolescents (8 à 14 ans):

Mercredi 18.00 - 19.30 (Fort Neuf Vincennes)

Jeudi 19.00 - 20.30 (Carreau du Temple)

Samedi 15.00 - 17.00 (Carreau du Temple)

HORAIRES

Fort Neuf de Vincennes

Métro Château de Vincennes (ligne 1)

Cours des Maréchaux 75012 Paris​

Carreau du Temple

Métro Temple/République (lignes 3, 5, 8, 9, 11)

2 rue Perrée 75003 Paris​

Stade Français (Complexe sportif Géo André)

Métro Porte de Saint-Cloud (ligne 9)

2 rue du Commandant Guilbaut 75016 Paris

Tel: 06.89.95.30.22

info@aikidovincennes.org

ADRESSES

Si vous avez apprécié cette page ou ce site, faites-le savoir! En cliquant sur un des deux boutons ci-dessous, ou même les deux!...